la recherche du bon emploi

c'est tout simplement notre métier

HOME PAGE
CHERCHER UN CV
GUIDE
NOS SERVICES
COACHING EMPLOI
WEB-TV

HOME PAGE

CHERCHER UN CV

GUIDE

NOS SERVICES

COACHING EMPLOI

WEB-TV


Les métiers les plus recherchés

Suisse

L'emploi en Suisse est très dynamique en comparaison européenne, et bénéficie d'un taux de chômage relativement faible. Pour autant, cela pose d'autres problèmes aux entreprises car bon nombre d'entre-elles ont du mal à recruter, et plus précisément à trouver les candidats susceptibles d'occuper les postes qui sont vacants, notamment dans les secteurs et métiers nécessitant des compétences spécifiques.

La Suisse vient actuellement la pire pénurie de personnel depuis plus de 15 ans.

Toutes les professions ne sont en revanche pas concernées par les pénuries. Vous pourrez découvrir ici si votre métier fait partie de ceux qu'on recherche actuellement en Suisse.

Les métiers qui posent le plus de difficultés en termes de recrutement en Suisse sont les suivants :

-les ouvriers qualifiés, et notamment : les électriciens, les les soudeurs, les mécaniciens
-les représentants de commerce
-les cadres et dirigeants d'entreprises
-les chauffeurs : de camion, de poids-lourds, de transport d'équipement lourd et de matériel de construction
-les profils administratifs : assistant administratif, réceptionniste
-les ingénieurs : chimie, mécanique, génie civil, électricité
-les profils de spécialistes : notaires, juristes, chercheurs, chefs de projets
le personnel de maison et les nettoyeurs
-le personnel de la comptabilité : expert-comptable, commissaire aux compte
-les professionnels de la finance : analystes financiers

83% des entreprises suisses peinent à recruter des talents en 2021

La Suisse est le 4ème pays le plus touché par la pénurie de talents, avec plus de 80% des employeurs qui signalent des difficultés de recrutement (ils sont 88% en France, 86% en Roumanie et 85% en Italie). A l'échelle mondiale, la même étude indique que ce sont près de 70% des entreprises qui sont dans le même cas.

La pénurie de travailleurs qualifiés en Suisse touche de manière importante les branches suivantes :

-exploitation/logistique (28%)
-informatique/IT (21%)
-fabrication/production (15%)
-Front Office / Relation Clients
-Administration / Support de bureaux

Les principales raisons qui expliquent pourquoi les entreprises suisses ont du mal recruter
Pour expliquer les difficultés qu'ils ont à recruter des candidats, les recruteurs mettent avant :

-la digitalisation de nombreux secteurs et entreprises : cette tendance lourde nécessite de nouvelles compétences, dans pratiquement tous les domaines et tous les secteurs d'activité

-Les conséquences de la pandémie de Coronavirus qui a instauré de nouvelles donnes, de nouveaux comportements et de nouvelles attentes de la part des collaborateurs. En particulier, le travail à distance a instauré de nouvelles attentes du côté des candidats, mais également du côté des entreprises, qui ne sont pas forcément les mêmes. En particulier, les entreprises souhaitent qu'en dépit du travail à la maison, la culture d'entreprise soit préservée, ainsi que la collaboration.

-Des compétences non techniques qui manquent à beaucoup de candidats : les entreprises suisses recherchent des candidats ayant des compétences métier mais également des compétences comportementales. Parmi ces compétences recherchées et qui manquent aux candidats, on trouve :
-le leadership et l'influence sociale,
-la pensée critique et les compétences analytiques
-la résilience, la résistance au stress et l'aptitude à s'adapter à un nouvel environnement
-l'approche par la résolution de problèmes
-la prise d'initiatives

10 conseils pour un CV en anglais au top pour le marché suisse

1. Ne traduisez pas directement en anglais un CV rédigé dans une autre langue, ce n'est pas forcément optimal
Le Français écrit à tendance à utiliser des phrases longues et une structure de phrases complexe, ce qui ne se traduit pas très bien en Anglais, même si la traduction est techniquement de bonne qualité. Un CV traduit ne se lit en général pas de manière fluide. L'anglais des affaires utilise pour sa part des phrases courtes et une structure simple.

2. Pensez en Anglais
Une excellente manière de produire un bon CV en anglais consiste à répondre, en anglais, à des questions types posées en entretien telles que

" Quelles sont vos compétences les plus importantes ? "
" Quels sont les résultats les plus significatifs que vous avez obtenus pour ce poste ? ".
En procédant de cette manière, votre CV répondra de manière directe aux questions qu'un décideur se pose. Lors des entretiens en anglais, vous vous sentirez mieux préparé et donc plus en confiance car vous aurez commencé à pratiquer un anglais des affaires clair utilisant des exemples simples. Vos réponses sembleront plus naturelles au recruteur, et seront plus en cohérence avec le contenu de votre CV.

3. Aidez votre lecteur
Dans les multinationales en Suisse, il y a de fortes probabilités pour que la personne qui lira votre CV ne soit pas elle-même anglophone de naissance, ce qui signifie qu'elle ne maîtrise pas forcément toutes les subtilités de la langue. Aussi, quel que soit votre niveau en Anglais, aidez votre lecteur en communicant en anglais simplement et de manière claire, en évitant les expressions idiomatiques, le vocabulaire peu utilisé ou littéraire, et tout ce qui peut être ambigu«.

4. Choisissez entre un CV anglais à la mode " suisse " ou plus international
Un CV type en Suisse est très normalisé et inclut un certain nombre de détails et de descriptions (les tâches effectuées, les diplômes et formations notamment). Le CV suisse est par ailleurs habituellement rédigé dans un style plutôt neutre. Même si ce n'est pas obligatoire, il est courant d'insérer une photo dans son CV suisse, ainsi que quelques informations personnelles. Suivant le profil du candidat, les CV suisses peuvent être rédigés sur 1 à 4 pages.

En Angleterre et aux États-Unis, le format du CV est traditionnellement plus court, et le rédacteur est supposé valoriser ses réalisation de façon positive. A l'inverse du CV suisse, le CV anglais n'inclut généralement pas de photo ou d'informations personnelles. Si vous postulez pour un emploi dans une grande multinationale anglophone implantée en Suisse, les décideurs ne seront la plupart du temps pas Suisses. Il est également probable qu'ils ne soient même pas physiquement basés en Suisse car dans beaucoup d'entreprises multinationales, les RH et services du recrutement sont centralisés et hors de Suisse. En clair, cela signifie que la 1ère personne qui lira votre CV sera probablement plus habituée à lire un CV court au format anglo-saxon.

Aussi, si vous postulez pour un poste dans une entreprise d'origine suisse, il est préférable de suivre la règle qui veut que quand on est en Suisse, on suit les règles suisses. En revanche, pour une multinationale anglo-saxonne, quand l'annonce est en Anglais et le processus de recrutement géré par une équipe internationale, il peut être pénalisant de postuler selon les règles suisses. Il est donc important d'évaluer chacune des situations et d'adapter sa technique de postulation.

5. N'en faites pas trop
Un bon CV anglais incitera le recruteur à investir du temps pour vous rencontrer pour en savoir davantage sur vous. Le CV doit être considéré comme un outil pour lui donner envie de commencer une discussion ou un échange, et non pas pour dire tout ce qui est nécessaire pour finaliser le recrutement. Il est important d'avoir ces informations en tête quand vous déciderez d'insérer dans votre CV des informations.

6. Coïncidez avec les critères de recrutement
Si vous postulez pour un poste spécifique dans le cadre d'une annonce, faites en sorte que chaque critère ou caractéristique recherchée par le recruteur soit prise en compte dans votre CV ou votre lettre de motivation. Si votre expérience ou vos qualifications ne couvrent pas totalement ces caractéristiques, expliquez pourquoi vous estimez être la bonne personne pour ce poste, sans pour autant justifier celles que vous n'avez pas.

Dans la mesure du possible, paraphrasez les termes anglais utilisés dans l'annonce, ce qui permettra de montrer qu'il y a une adéquation entre votre profil et le poste recherché. Attention toutefois, ne les copiez pas littéralement.

7. Faites un CV en anglais pour la Suisse parfait
Les personnes qui travaillent en Suisse dans un environnement international savent que les non anglophones de naissance font en général des erreurs dans la maîtrise de la langue anglaise. Peu de postes en Suisse, en dehors des métiers de journalisme, des traducteurs ou des rédacteurs, nécessitent d'avoir une maitrise parfaite de l'anglais à l'écrit. Dans les e-mails ou dans les conversations, il est possible de faire de petites erreurs, tant que le message est compréhensible. Mais pour votre CV en anglais pour la Suisse, c'est différent. C'est en effet un document formel très important, qui présente un produit (vous) à un client (le recruteur).

Ce document leur demande par ailleurs d'investir du temps et de l'argent en vous recrutant. Votre CV anglais est donc une opportunité de montrer le haut niveau de qualité que vous apporteriez en situation d'emploi dans cette société : il doit être irréprochable, et parfait, tant sur la forme que sur le fond. Il peut donc être payant de prendre le temps de vérifier l'Anglais dans votre CV avant de l'envoyer : à ce titre, les recruteurs des entreprises multinationales sont souvent surpris du nombre de candidats qui se mettent eux-même en difficulté avec des fautes en anglais.

8. Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de lire votre CV
Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de vérifier les erreurs de langage, la clarté des idées et expressions, et que la manière dont vous décrivez votre expérience l'est de manière positive. L'idéal est de pouvoir faire vérifier son CV à une personne qui possède une expérience en tant que professionnel RH dans une multinationale ou qui possède une expérience dans le recrutement, ou encore quelqu'un de votre secteur d'activité qui a recruté des candidats pour ses propres équipes.

9. Soyez cohérent dans votre CV anglais
Si vous utilisez un réseau social professionnel comme Linkedin, assurez-vous que votre profil est en cohérence avec votre CV anglais. Si vous avez pris le temps d'avoir un CV en anglais de bonne qualité et avec un bon niveau d'anglais, faites en sorte que ce soit la même chose pour votre profil Linkedin en Anglais.

10. Valorisez vos compétences en Anglais dans votre CV
Si vous postulez en Anglais pour un poste en Suisse, votre maîtrise de la langue anglaise est probablement une compétence qui pèsera dans la sélection. Il est donc important de valoriser vos compétences en Anglais dans votre CV, et également de mettre en avant un certain nombre d'exemples qui montrent comment vous avez utilisé avec succès l'anglais dans vos expériences précédentes. L'idéal est ici de mettre en avant des réalisations concrètes. Il est particulièrement important de le faire lorsque vous possédez une expérience pratique de la langue anglaise, et que cette expérience est a priori supérieure à vos qualifications.

Jeunes professionnels (stagiaires)

La Suisse a passé des accords d'échange de jeunes professionnels (stagiaires) avec plusieurs pays. Aux termes de ces accords, les jeunes professionnels peuvent requérir une autorisation de travail en Suisse pour y parfaire leurs connaissances professionnelles et linguistiques. Les autorisations sont délivrées pour une durée de 18 mois au plus aux ressortissants des pays suivants :

Afrique du Sud, Argentine, Australie, Canada, Chili, États-Unis, Japon, Monaco, Nouvelle-Zélande, Philippines, Russie, Tunisie et Ukraine

Les stages professionnels servent au perfectionnement. Ils peuvent être accomplis uniquement dans la profession apprise ou la discipline étudiée. L'exercice d'une activité indépendante de même que le travail à temps partiel ne sont pas autorisés. Les jeunes professionnels doivent être rémunérés selon les usages dans la localité et dans la branche.

Si vous désirez effectuer un stage professionnel dans notre pays, vous devez vous soucier vous-même de trouver une place. La demande doit être déposée auprès de l'autorité compétente dans le pays d'origine.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la procédure d'autorisation, les conditions d'admission ainsi que le formulaire de demande officiel et un modèle du contrat de travail.

Ressortissants des Etats non-membres de l'UE/AELE

Les ressortissants des États non-membres de l'UE ou de l'AELE ne peuvent être admis en Suisse pour y exercer une activité lucrative que s'ils sont qualifiés. Sont considérés comme qualifiés les cadres, les spécialistes et les autres travailleurs possédant des qualifications à commencer par les diplômés de hautes écoles disposant d'une expérience professionnelle de plusieurs années.

Si le séjour en Suisse dure plusieurs années, des critères d'intégration sont également pris en compte : la capacité d'adaptation professionnelle et sociale, les connaissances linguistiques et l'âge doivent laisser supposer une intégration durable dans l'environnement professionnel et social.

Le futur employeur doit en outre démontrer que le personnel nécessaire ne peut pas être recruté sur le marché suisse du travail (potentiel indigène) ni sur celui des États membres de l'UE ou de l'AELE. Le salaire, les cotisations aux assurances sociales et les conditions de travail doivent être conformes à l'usage dans la localité, la profession et la branche en Suisse.



... BACK



Les métiers les plus recherchés

Suisse

L'emploi en Suisse est très dynamique en comparaison européenne, et bénéficie d'un taux de chômage relativement faible. Pour autant, cela pose d'autres problèmes aux entreprises car bon nombre d'entre-elles ont du mal à recruter, et plus précisément à trouver les candidats susceptibles d'occuper les postes qui sont vacants, notamment dans les secteurs et métiers nécessitant des compétences spécifiques.

La Suisse vient actuellement la pire pénurie de personnel depuis plus de 15 ans.

Toutes les professions ne sont en revanche pas concernées par les pénuries. Vous pourrez découvrir ici si votre métier fait partie de ceux qu'on recherche actuellement en Suisse.

Les métiers qui posent le plus de difficultés en termes de recrutement en Suisse sont les suivants :

-les ouvriers qualifiés, et notamment : les électriciens, les les soudeurs, les mécaniciens
-les représentants de commerce
-les cadres et dirigeants d'entreprises
-les chauffeurs : de camion, de poids-lourds, de transport d'équipement lourd et de matériel de construction
-les profils administratifs : assistant administratif, réceptionniste
-les ingénieurs : chimie, mécanique, génie civil, électricité
-les profils de spécialistes : notaires, juristes, chercheurs, chefs de projets
le personnel de maison et les nettoyeurs
-le personnel de la comptabilité : expert-comptable, commissaire aux compte
-les professionnels de la finance : analystes financiers

83% des entreprises suisses peinent à recruter des talents en 2021

La Suisse est le 4ème pays le plus touché par la pénurie de talents, avec plus de 80% des employeurs qui signalent des difficultés de recrutement (ils sont 88% en France, 86% en Roumanie et 85% en Italie). A l'échelle mondiale, la même étude indique que ce sont près de 70% des entreprises qui sont dans le même cas.

La pénurie de travailleurs qualifiés en Suisse touche de manière importante les branches suivantes :

-exploitation/logistique (28%)
-informatique/IT (21%)
-fabrication/production (15%)
-Front Office / Relation Clients
-Administration / Support de bureaux

Les principales raisons qui expliquent pourquoi les entreprises suisses ont du mal recruter
Pour expliquer les difficultés qu'ils ont à recruter des candidats, les recruteurs mettent avant :

-la digitalisation de nombreux secteurs et entreprises : cette tendance lourde nécessite de nouvelles compétences, dans pratiquement tous les domaines et tous les secteurs d'activité

-Les conséquences de la pandémie de Coronavirus qui a instauré de nouvelles donnes, de nouveaux comportements et de nouvelles attentes de la part des collaborateurs. En particulier, le travail à distance a instauré de nouvelles attentes du côté des candidats, mais également du côté des entreprises, qui ne sont pas forcément les mêmes. En particulier, les entreprises souhaitent qu'en dépit du travail à la maison, la culture d'entreprise soit préservée, ainsi que la collaboration.

-Des compétences non techniques qui manquent à beaucoup de candidats : les entreprises suisses recherchent des candidats ayant des compétences métier mais également des compétences comportementales. Parmi ces compétences recherchées et qui manquent aux candidats, on trouve :
-le leadership et l'influence sociale,
-la pensée critique et les compétences analytiques
-la résilience, la résistance au stress et l'aptitude à s'adapter à un nouvel environnement
-l'approche par la résolution de problèmes
-la prise d'initiatives

10 conseils pour un CV en anglais au top pour le marché suisse

1. Ne traduisez pas directement en anglais un CV rédigé dans une autre langue, ce n'est pas forcément optimal
Le Français écrit à tendance à utiliser des phrases longues et une structure de phrases complexe, ce qui ne se traduit pas très bien en Anglais, même si la traduction est techniquement de bonne qualité. Un CV traduit ne se lit en général pas de manière fluide. L'anglais des affaires utilise pour sa part des phrases courtes et une structure simple.

2. Pensez en Anglais
Une excellente manière de produire un bon CV en anglais consiste à répondre, en anglais, à des questions types posées en entretien telles que

" Quelles sont vos compétences les plus importantes ? "
" Quels sont les résultats les plus significatifs que vous avez obtenus pour ce poste ? ".
En procédant de cette manière, votre CV répondra de manière directe aux questions qu'un décideur se pose. Lors des entretiens en anglais, vous vous sentirez mieux préparé et donc plus en confiance car vous aurez commencé à pratiquer un anglais des affaires clair utilisant des exemples simples. Vos réponses sembleront plus naturelles au recruteur, et seront plus en cohérence avec le contenu de votre CV.

3. Aidez votre lecteur
Dans les multinationales en Suisse, il y a de fortes probabilités pour que la personne qui lira votre CV ne soit pas elle-même anglophone de naissance, ce qui signifie qu'elle ne maîtrise pas forcément toutes les subtilités de la langue. Aussi, quel que soit votre niveau en Anglais, aidez votre lecteur en communicant en anglais simplement et de manière claire, en évitant les expressions idiomatiques, le vocabulaire peu utilisé ou littéraire, et tout ce qui peut être ambigu«.

4. Choisissez entre un CV anglais à la mode " suisse " ou plus international
Un CV type en Suisse est très normalisé et inclut un certain nombre de détails et de descriptions (les tâches effectuées, les diplômes et formations notamment). Le CV suisse est par ailleurs habituellement rédigé dans un style plutôt neutre. Même si ce n'est pas obligatoire, il est courant d'insérer une photo dans son CV suisse, ainsi que quelques informations personnelles. Suivant le profil du candidat, les CV suisses peuvent être rédigés sur 1 à 4 pages.

En Angleterre et aux États-Unis, le format du CV est traditionnellement plus court, et le rédacteur est supposé valoriser ses réalisation de façon positive. A l'inverse du CV suisse, le CV anglais n'inclut généralement pas de photo ou d'informations personnelles. Si vous postulez pour un emploi dans une grande multinationale anglophone implantée en Suisse, les décideurs ne seront la plupart du temps pas Suisses. Il est également probable qu'ils ne soient même pas physiquement basés en Suisse car dans beaucoup d'entreprises multinationales, les RH et services du recrutement sont centralisés et hors de Suisse. En clair, cela signifie que la 1ère personne qui lira votre CV sera probablement plus habituée à lire un CV court au format anglo-saxon.

Aussi, si vous postulez pour un poste dans une entreprise d'origine suisse, il est préférable de suivre la règle qui veut que quand on est en Suisse, on suit les règles suisses. En revanche, pour une multinationale anglo-saxonne, quand l'annonce est en Anglais et le processus de recrutement géré par une équipe internationale, il peut être pénalisant de postuler selon les règles suisses. Il est donc important d'évaluer chacune des situations et d'adapter sa technique de postulation.

5. N'en faites pas trop
Un bon CV anglais incitera le recruteur à investir du temps pour vous rencontrer pour en savoir davantage sur vous. Le CV doit être considéré comme un outil pour lui donner envie de commencer une discussion ou un échange, et non pas pour dire tout ce qui est nécessaire pour finaliser le recrutement. Il est important d'avoir ces informations en tête quand vous déciderez d'insérer dans votre CV des informations.

6. Coïncidez avec les critères de recrutement
Si vous postulez pour un poste spécifique dans le cadre d'une annonce, faites en sorte que chaque critère ou caractéristique recherchée par le recruteur soit prise en compte dans votre CV ou votre lettre de motivation. Si votre expérience ou vos qualifications ne couvrent pas totalement ces caractéristiques, expliquez pourquoi vous estimez être la bonne personne pour ce poste, sans pour autant justifier celles que vous n'avez pas.

Dans la mesure du possible, paraphrasez les termes anglais utilisés dans l'annonce, ce qui permettra de montrer qu'il y a une adéquation entre votre profil et le poste recherché. Attention toutefois, ne les copiez pas littéralement.

7. Faites un CV en anglais pour la Suisse parfait
Les personnes qui travaillent en Suisse dans un environnement international savent que les non anglophones de naissance font en général des erreurs dans la maîtrise de la langue anglaise. Peu de postes en Suisse, en dehors des métiers de journalisme, des traducteurs ou des rédacteurs, nécessitent d'avoir une maitrise parfaite de l'anglais à l'écrit. Dans les e-mails ou dans les conversations, il est possible de faire de petites erreurs, tant que le message est compréhensible. Mais pour votre CV en anglais pour la Suisse, c'est différent. C'est en effet un document formel très important, qui présente un produit (vous) à un client (le recruteur).

Ce document leur demande par ailleurs d'investir du temps et de l'argent en vous recrutant. Votre CV anglais est donc une opportunité de montrer le haut niveau de qualité que vous apporteriez en situation d'emploi dans cette société : il doit être irréprochable, et parfait, tant sur la forme que sur le fond. Il peut donc être payant de prendre le temps de vérifier l'Anglais dans votre CV avant de l'envoyer : à ce titre, les recruteurs des entreprises multinationales sont souvent surpris du nombre de candidats qui se mettent eux-même en difficulté avec des fautes en anglais.

8. Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de lire votre CV
Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de vérifier les erreurs de langage, la clarté des idées et expressions, et que la manière dont vous décrivez votre expérience l'est de manière positive. L'idéal est de pouvoir faire vérifier son CV à une personne qui possède une expérience en tant que professionnel RH dans une multinationale ou qui possède une expérience dans le recrutement, ou encore quelqu'un de votre secteur d'activité qui a recruté des candidats pour ses propres équipes.

9. Soyez cohérent dans votre CV anglais
Si vous utilisez un réseau social professionnel comme Linkedin, assurez-vous que votre profil est en cohérence avec votre CV anglais. Si vous avez pris le temps d'avoir un CV en anglais de bonne qualité et avec un bon niveau d'anglais, faites en sorte que ce soit la même chose pour votre profil Linkedin en Anglais.

10. Valorisez vos compétences en Anglais dans votre CV
Si vous postulez en Anglais pour un poste en Suisse, votre maîtrise de la langue anglaise est probablement une compétence qui pèsera dans la sélection. Il est donc important de valoriser vos compétences en Anglais dans votre CV, et également de mettre en avant un certain nombre d'exemples qui montrent comment vous avez utilisé avec succès l'anglais dans vos expériences précédentes. L'idéal est ici de mettre en avant des réalisations concrètes. Il est particulièrement important de le faire lorsque vous possédez une expérience pratique de la langue anglaise, et que cette expérience est a priori supérieure à vos qualifications.

Jeunes professionnels (stagiaires)

La Suisse a passé des accords d'échange de jeunes professionnels (stagiaires) avec plusieurs pays. Aux termes de ces accords, les jeunes professionnels peuvent requérir une autorisation de travail en Suisse pour y parfaire leurs connaissances professionnelles et linguistiques. Les autorisations sont délivrées pour une durée de 18 mois au plus aux ressortissants des pays suivants :

Afrique du Sud, Argentine, Australie, Canada, Chili, États-Unis, Japon, Monaco, Nouvelle-Zélande, Philippines, Russie, Tunisie et Ukraine

Les stages professionnels servent au perfectionnement. Ils peuvent être accomplis uniquement dans la profession apprise ou la discipline étudiée. L'exercice d'une activité indépendante de même que le travail à temps partiel ne sont pas autorisés. Les jeunes professionnels doivent être rémunérés selon les usages dans la localité et dans la branche.

Si vous désirez effectuer un stage professionnel dans notre pays, vous devez vous soucier vous-même de trouver une place. La demande doit être déposée auprès de l'autorité compétente dans le pays d'origine.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la procédure d'autorisation, les conditions d'admission ainsi que le formulaire de demande officiel et un modèle du contrat de travail.

Ressortissants des Etats non-membres de l'UE/AELE

Les ressortissants des États non-membres de l'UE ou de l'AELE ne peuvent être admis en Suisse pour y exercer une activité lucrative que s'ils sont qualifiés. Sont considérés comme qualifiés les cadres, les spécialistes et les autres travailleurs possédant des qualifications à commencer par les diplômés de hautes écoles disposant d'une expérience professionnelle de plusieurs années.

Si le séjour en Suisse dure plusieurs années, des critères d'intégration sont également pris en compte : la capacité d'adaptation professionnelle et sociale, les connaissances linguistiques et l'âge doivent laisser supposer une intégration durable dans l'environnement professionnel et social.

Le futur employeur doit en outre démontrer que le personnel nécessaire ne peut pas être recruté sur le marché suisse du travail (potentiel indigène) ni sur celui des États membres de l'UE ou de l'AELE. Le salaire, les cotisations aux assurances sociales et les conditions de travail doivent être conformes à l'usage dans la localité, la profession et la branche en Suisse.



... BACK



Les métiers les plus recherchés

Suisse

L'emploi en Suisse est très dynamique en comparaison européenne, et bénéficie d'un taux de chômage relativement faible. Pour autant, cela pose d'autres problèmes aux entreprises car bon nombre d'entre-elles ont du mal à recruter, et plus précisément à trouver les candidats susceptibles d'occuper les postes qui sont vacants, notamment dans les secteurs et métiers nécessitant des compétences spécifiques.

La Suisse vient actuellement la pire pénurie de personnel depuis plus de 15 ans.

Toutes les professions ne sont en revanche pas concernées par les pénuries. Vous pourrez découvrir ici si votre métier fait partie de ceux qu'on recherche actuellement en Suisse.

Les métiers qui posent le plus de difficultés en termes de recrutement en Suisse sont les suivants :

-les ouvriers qualifiés, et notamment : les électriciens, les les soudeurs, les mécaniciens
-les représentants de commerce
-les cadres et dirigeants d'entreprises
-les chauffeurs : de camion, de poids-lourds, de transport d'équipement lourd et de matériel de construction
-les profils administratifs : assistant administratif, réceptionniste
-les ingénieurs : chimie, mécanique, génie civil, électricité
-les profils de spécialistes : notaires, juristes, chercheurs, chefs de projets
le personnel de maison et les nettoyeurs
-le personnel de la comptabilité : expert-comptable, commissaire aux compte
-les professionnels de la finance : analystes financiers

83% des entreprises suisses peinent à recruter des talents en 2021

La Suisse est le 4ème pays le plus touché par la pénurie de talents, avec plus de 80% des employeurs qui signalent des difficultés de recrutement (ils sont 88% en France, 86% en Roumanie et 85% en Italie). A l'échelle mondiale, la même étude indique que ce sont près de 70% des entreprises qui sont dans le même cas.

La pénurie de travailleurs qualifiés en Suisse touche de manière importante les branches suivantes :

-exploitation/logistique (28%)
-informatique/IT (21%)
-fabrication/production (15%)
-Front Office / Relation Clients
-Administration / Support de bureaux

Les principales raisons qui expliquent pourquoi les entreprises suisses ont du mal recruter
Pour expliquer les difficultés qu'ils ont à recruter des candidats, les recruteurs mettent avant :

-la digitalisation de nombreux secteurs et entreprises : cette tendance lourde nécessite de nouvelles compétences, dans pratiquement tous les domaines et tous les secteurs d'activité

-Les conséquences de la pandémie de Coronavirus qui a instauré de nouvelles donnes, de nouveaux comportements et de nouvelles attentes de la part des collaborateurs. En particulier, le travail à distance a instauré de nouvelles attentes du côté des candidats, mais également du côté des entreprises, qui ne sont pas forcément les mêmes. En particulier, les entreprises souhaitent qu'en dépit du travail à la maison, la culture d'entreprise soit préservée, ainsi que la collaboration.

-Des compétences non techniques qui manquent à beaucoup de candidats : les entreprises suisses recherchent des candidats ayant des compétences métier mais également des compétences comportementales. Parmi ces compétences recherchées et qui manquent aux candidats, on trouve :
-le leadership et l'influence sociale,
-la pensée critique et les compétences analytiques
-la résilience, la résistance au stress et l'aptitude à s'adapter à un nouvel environnement
-l'approche par la résolution de problèmes
-la prise d'initiatives

10 conseils pour un CV en anglais au top pour le marché suisse

1. Ne traduisez pas directement en anglais un CV rédigé dans une autre langue, ce n'est pas forcément optimal
Le Français écrit à tendance à utiliser des phrases longues et une structure de phrases complexe, ce qui ne se traduit pas très bien en Anglais, même si la traduction est techniquement de bonne qualité. Un CV traduit ne se lit en général pas de manière fluide. L'anglais des affaires utilise pour sa part des phrases courtes et une structure simple.

2. Pensez en Anglais
Une excellente manière de produire un bon CV en anglais consiste à répondre, en anglais, à des questions types posées en entretien telles que

" Quelles sont vos compétences les plus importantes ? "
" Quels sont les résultats les plus significatifs que vous avez obtenus pour ce poste ? ".
En procédant de cette manière, votre CV répondra de manière directe aux questions qu'un décideur se pose. Lors des entretiens en anglais, vous vous sentirez mieux préparé et donc plus en confiance car vous aurez commencé à pratiquer un anglais des affaires clair utilisant des exemples simples. Vos réponses sembleront plus naturelles au recruteur, et seront plus en cohérence avec le contenu de votre CV.

3. Aidez votre lecteur
Dans les multinationales en Suisse, il y a de fortes probabilités pour que la personne qui lira votre CV ne soit pas elle-même anglophone de naissance, ce qui signifie qu'elle ne maîtrise pas forcément toutes les subtilités de la langue. Aussi, quel que soit votre niveau en Anglais, aidez votre lecteur en communicant en anglais simplement et de manière claire, en évitant les expressions idiomatiques, le vocabulaire peu utilisé ou littéraire, et tout ce qui peut être ambigu«.

4. Choisissez entre un CV anglais à la mode " suisse " ou plus international
Un CV type en Suisse est très normalisé et inclut un certain nombre de détails et de descriptions (les tâches effectuées, les diplômes et formations notamment). Le CV suisse est par ailleurs habituellement rédigé dans un style plutôt neutre. Même si ce n'est pas obligatoire, il est courant d'insérer une photo dans son CV suisse, ainsi que quelques informations personnelles. Suivant le profil du candidat, les CV suisses peuvent être rédigés sur 1 à 4 pages.

En Angleterre et aux États-Unis, le format du CV est traditionnellement plus court, et le rédacteur est supposé valoriser ses réalisation de façon positive. A l'inverse du CV suisse, le CV anglais n'inclut généralement pas de photo ou d'informations personnelles. Si vous postulez pour un emploi dans une grande multinationale anglophone implantée en Suisse, les décideurs ne seront la plupart du temps pas Suisses. Il est également probable qu'ils ne soient même pas physiquement basés en Suisse car dans beaucoup d'entreprises multinationales, les RH et services du recrutement sont centralisés et hors de Suisse. En clair, cela signifie que la 1ère personne qui lira votre CV sera probablement plus habituée à lire un CV court au format anglo-saxon.

Aussi, si vous postulez pour un poste dans une entreprise d'origine suisse, il est préférable de suivre la règle qui veut que quand on est en Suisse, on suit les règles suisses. En revanche, pour une multinationale anglo-saxonne, quand l'annonce est en Anglais et le processus de recrutement géré par une équipe internationale, il peut être pénalisant de postuler selon les règles suisses. Il est donc important d'évaluer chacune des situations et d'adapter sa technique de postulation.

5. N'en faites pas trop
Un bon CV anglais incitera le recruteur à investir du temps pour vous rencontrer pour en savoir davantage sur vous. Le CV doit être considéré comme un outil pour lui donner envie de commencer une discussion ou un échange, et non pas pour dire tout ce qui est nécessaire pour finaliser le recrutement. Il est important d'avoir ces informations en tête quand vous déciderez d'insérer dans votre CV des informations.

6. Coïncidez avec les critères de recrutement
Si vous postulez pour un poste spécifique dans le cadre d'une annonce, faites en sorte que chaque critère ou caractéristique recherchée par le recruteur soit prise en compte dans votre CV ou votre lettre de motivation. Si votre expérience ou vos qualifications ne couvrent pas totalement ces caractéristiques, expliquez pourquoi vous estimez être la bonne personne pour ce poste, sans pour autant justifier celles que vous n'avez pas.

Dans la mesure du possible, paraphrasez les termes anglais utilisés dans l'annonce, ce qui permettra de montrer qu'il y a une adéquation entre votre profil et le poste recherché. Attention toutefois, ne les copiez pas littéralement.

7. Faites un CV en anglais pour la Suisse parfait
Les personnes qui travaillent en Suisse dans un environnement international savent que les non anglophones de naissance font en général des erreurs dans la maîtrise de la langue anglaise. Peu de postes en Suisse, en dehors des métiers de journalisme, des traducteurs ou des rédacteurs, nécessitent d'avoir une maitrise parfaite de l'anglais à l'écrit. Dans les e-mails ou dans les conversations, il est possible de faire de petites erreurs, tant que le message est compréhensible. Mais pour votre CV en anglais pour la Suisse, c'est différent. C'est en effet un document formel très important, qui présente un produit (vous) à un client (le recruteur).

Ce document leur demande par ailleurs d'investir du temps et de l'argent en vous recrutant. Votre CV anglais est donc une opportunité de montrer le haut niveau de qualité que vous apporteriez en situation d'emploi dans cette société : il doit être irréprochable, et parfait, tant sur la forme que sur le fond. Il peut donc être payant de prendre le temps de vérifier l'Anglais dans votre CV avant de l'envoyer : à ce titre, les recruteurs des entreprises multinationales sont souvent surpris du nombre de candidats qui se mettent eux-même en difficulté avec des fautes en anglais.

8. Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de lire votre CV
Demandez à une personne de langue maternelle anglaise de vérifier les erreurs de langage, la clarté des idées et expressions, et que la manière dont vous décrivez votre expérience l'est de manière positive. L'idéal est de pouvoir faire vérifier son CV à une personne qui possède une expérience en tant que professionnel RH dans une multinationale ou qui possède une expérience dans le recrutement, ou encore quelqu'un de votre secteur d'activité qui a recruté des candidats pour ses propres équipes.

9. Soyez cohérent dans votre CV anglais
Si vous utilisez un réseau social professionnel comme Linkedin, assurez-vous que votre profil est en cohérence avec votre CV anglais. Si vous avez pris le temps d'avoir un CV en anglais de bonne qualité et avec un bon niveau d'anglais, faites en sorte que ce soit la même chose pour votre profil Linkedin en Anglais.

10. Valorisez vos compétences en Anglais dans votre CV
Si vous postulez en Anglais pour un poste en Suisse, votre maîtrise de la langue anglaise est probablement une compétence qui pèsera dans la sélection. Il est donc important de valoriser vos compétences en Anglais dans votre CV, et également de mettre en avant un certain nombre d'exemples qui montrent comment vous avez utilisé avec succès l'anglais dans vos expériences précédentes. L'idéal est ici de mettre en avant des réalisations concrètes. Il est particulièrement important de le faire lorsque vous possédez une expérience pratique de la langue anglaise, et que cette expérience est a priori supérieure à vos qualifications.

Jeunes professionnels (stagiaires)

La Suisse a passé des accords d'échange de jeunes professionnels (stagiaires) avec plusieurs pays. Aux termes de ces accords, les jeunes professionnels peuvent requérir une autorisation de travail en Suisse pour y parfaire leurs connaissances professionnelles et linguistiques. Les autorisations sont délivrées pour une durée de 18 mois au plus aux ressortissants des pays suivants :

Afrique du Sud, Argentine, Australie, Canada, Chili, États-Unis, Japon, Monaco, Nouvelle-Zélande, Philippines, Russie, Tunisie et Ukraine

Les stages professionnels servent au perfectionnement. Ils peuvent être accomplis uniquement dans la profession apprise ou la discipline étudiée. L'exercice d'une activité indépendante de même que le travail à temps partiel ne sont pas autorisés. Les jeunes professionnels doivent être rémunérés selon les usages dans la localité et dans la branche.

Si vous désirez effectuer un stage professionnel dans notre pays, vous devez vous soucier vous-même de trouver une place. La demande doit être déposée auprès de l'autorité compétente dans le pays d'origine.

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant la procédure d'autorisation, les conditions d'admission ainsi que le formulaire de demande officiel et un modèle du contrat de travail.

Ressortissants des Etats non-membres de l'UE/AELE

Les ressortissants des États non-membres de l'UE ou de l'AELE ne peuvent être admis en Suisse pour y exercer une activité lucrative que s'ils sont qualifiés. Sont considérés comme qualifiés les cadres, les spécialistes et les autres travailleurs possédant des qualifications à commencer par les diplômés de hautes écoles disposant d'une expérience professionnelle de plusieurs années.

Si le séjour en Suisse dure plusieurs années, des critères d'intégration sont également pris en compte : la capacité d'adaptation professionnelle et sociale, les connaissances linguistiques et l'âge doivent laisser supposer une intégration durable dans l'environnement professionnel et social.

Le futur employeur doit en outre démontrer que le personnel nécessaire ne peut pas être recruté sur le marché suisse du travail (potentiel indigène) ni sur celui des États membres de l'UE ou de l'AELE. Le salaire, les cotisations aux assurances sociales et les conditions de travail doivent être conformes à l'usage dans la localité, la profession et la branche en Suisse.



... BACK



 PAGES [ la plus récente: 19 ] [ archives: 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 - ]
Powered by MMS - © 2019 EUROTEAM