la recherche du bon emploi

c'est tout simplement notre métier

HOME PAGE
CHERCHER UN CV
GUIDE
NOS SERVICES
COACHING EMPLOI
WEB-TV

HOME PAGE

CHERCHER UN CV

GUIDE

NOS SERVICES

COACHING EMPLOI

WEB-TV


Luxembourg: Secteurs qui recrutent, procédures...


Les secteurs qui recrutent

Luxembourg enregistre une baisse du rythme général de croissance du marché du travail, certains secteurs continuent à manquer de main-d'oeuvre.
Les profils spécialisés dans la comptabilité, le développement informatique ou le secrétariat possèdent plus de chance de trouver un emploi. Des secteurs généralement touchés par des inadéquations entre l'offre et la demande.


Parmi les secteurs les plus touchés par ce phénomène figure la construction, dont les annonces peinent à trouver preneur.
Les profils recherchés sont très divers, notamment les maçons, les charpentiers, les techniciens en chauffage et plomberie, les opérateurs de machines, les peintres, les plâtriers et les carreleurs .

La même chose dans le secteur logistique et de l'industrie où les recherches ciblent avant tout les ouvriers de production, les conducteurs de chariots élévateurs, les soudeurs, les électromécaniciens, les chauffeurs et les magasiniers.

Le secteur médical se trouve également à la peine. Mis en avant par la pandémie, le manque de personnel est devenu une priorité politique.

Recrutement d'un salarié hautement qualifié
Pour répondre aux conditions de hautes qualifications, il faut :
-présenter un contrat de travail d?une durée égale ou supérieure à un an pour en emploi hautement qualifié ;
se voir proposer une rémunération :
au moins équivalente à 1,5 fois le salaire brut moyen luxembourgeois (78.336 euros en 2019) ou ;
au moins équivalente à 1,2 fois le salaire annuel brut moyen luxembourgeois (62.668,80 euros en 2019) pour les emplois dans les professions suivantes, pour lesquelles un besoin particulier de travailleurs ressortissants de pays tiers est constaté par le gouvernement :
-mathématiciens, actuaires et statisticiens ;
-analystes de systèmes ;
-concepteurs de logiciels ;
-concepteurs de sites Internet et de multimédia ;
-programmeurs d?applications ;
-concepteurs et analystes de logiciels, --concepteurs de multimédia non classés ailleurs ;
-spécialistes des bases de données ;
-administrateurs de systèmes ;
-spécialistes des réseaux d?ordinateurs ;
-spécialistes des bases de données et des réseaux d?ordinateurs non classés ailleurs ;


L'employeur qui, après avoir déclaré un poste vacant auprès de l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM), ne se voit pas proposer dans un délai de 3 semaines de candidat qui convienne sur le marché du travail local, peut demander au Directeur de l'ADEM un certificat lui permettant de conclure un contrat de travail avec un ressortissant d'un pays tiers.
  • Personnes concernées

    Une autorisation de séjour, puis un titre de séjour sont nécessaires pour tout ressortissant de pays tiers (c'est-à-dire d'un pays qui n'est ni membre de l'Union européenne (UE), ni considéré comme assimilé aux Etats membres de l'UE, Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse),
    qui :

    -soit réside à l'étranger et souhaite établir sa résidence au Luxembourg et y travailler en tant que salarié ;
    -soit réside déjà légalement au Luxembourg sans y avoir travaillé et souhaite y travailler en tant que salarié ;
    soit réside et travaille déjà légalement au Luxembourg mais souhaite travailler dans un secteur ou une profession pour lesquels il n'est pas encore autorisé.

    La demande d'autorisation de séjour doit être introduite par le salarié. Il peut toutefois mandater une tierce personne, par exemple l'employeur, pour effectuer les démarches nécessaires.


    Le ressortissant de pays tiers qui dispose d'un titre de séjour en cours de validité en tant que travailleur salarié au Luxembourg et qui, selon le cas et le titre de séjour obtenu, change de secteur ou de profession tant que ledit titre de séjour est toujours valable, ne nécessite pas de nouvelle autorisation de séjour pour continuer à exercer une activité professionnelle.

    A noter que le ressortissant de pays tiers qui est membre de famille d'un citoyen de l'UE (ou d'un pays assimilé) résidant au Luxembourg n'a pas besoin d'une autorisation spécifique pour exercer une activité rémunérée.
  • Conditions préalables
    Le ressortissant de pays tiers doit au préalable :

    -Etre en possession d'un passeport en cours de validité ;
    -vérifier s'il est soumis à l'obligation de visa pour entrer dans l'Espace Schengen ;
    détenir l'original du certificat délivré par l'ADEM autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers.
    Démarches préalables
    Tout employeur doit, avant d'envisager l'embauche d'un travailleur salarié, faire une déclaration de poste vacant à l'ADEM. Cette déclaration permet à l'ADEM de vérifier si des demandeurs d'emploi appropriés bénéficiant d'un droit prioritaire à l'embauche sont disponibles sur le marché de l'emploi national ou européen.

    Si l'offre d'emploi ne peut pas être satisfaite par les personnes inscrites auprès de l'ADEM, l'employeur est autorisé, après un délai de 3 semaines et sous certaines conditions, à embaucher une personne de son choix et notamment un ressortissant de pays tiers.

    A cette fin, l'employeur fera la demande, sur papier libre, au Directeur de l'ADEM de lui établir un certificat autorisant à recruter un ressortissant de pays tiers.

    Il doit alors signer un contrat de travail daté avec le futur salarié. La date d'effet du contrat pourra mentionner "dès obtention de l'autorisation de séjour pour travailleur salarié / autorisation de travail".

    -L'employeur doit remettre l'original du certificat au salarié ressortissant de pays tiers, qui devra le joindre à sa demande d'autorisation de séjour.

    -L'employeur embauchant un salarié ressortissant de pays tiers doit :

    -solliciter la présentation de l'autorisation / titre de séjour du salarié avant le début de la prestation de travail ;
    -demander la délivrance d'une copie de l'autorisation / titre de séjour du salarié, qu'il devra conserver pendant toute la durée de la période d'emploi ;
    -notifier le début de la période d'emploi au MAE dans un délai de 3 jours ouvrables à compter du 1er jour de travail.
    -L'employeur doit notifier le début de la période d'emploi à la Direction de l'immigration de manière écrite (courrier, email ou fax) en indiquant :

    -l'identité du travailleur ainsi que son numéro d'identification national (matricule à 13 chiffres) ;
    -la date de début de l'emploi ;
    -l'identité de l'employeur effectif.
    -L'employeur qui a occupé un ou plusieurs ressortissants détachés de pays tiers en séjour irrégulier s'expose à des sanctions administrative et pénale.

    Modalités pratiques

    1RE ÉTAPE : AVANT L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Demande d'autorisation de séjour
    Le futur salarié ressortissant d'un pays tiers doit adresser une demande d'autorisation de séjour temporaire (sur papier libre) depuis son pays d'origine :

    à la Direction de l'immigration du ministère des Affaires étrangères et européennes ; ou
    à une représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg, respectivement à une mission diplomatique ou consulaire représentant le Luxembourg.
    Sauf cas exceptionnels (ex. : ressortissant de pays tiers disposant déjà d'un titre de séjour au Luxembourg), la demande doit être introduite et accordée avant l'entrée sur le territoire. Une demande introduite sur le territoire est déclarée irrecevable.

    -La demande d'autorisation de séjour temporaire doit préciser l'identité du demandeur (nom, prénoms et adresse exacte) et être accompagnée des documents et informations suivants :

    -une copie de l'intégralité du passeport en cours de validité ;
    -un extrait de casier judiciaire ou un affidavit (déclaration sous serment) établi dans son pays de résidence ;
    -un curriculum vitae ;
    -une copie des diplômes ou des qualifications professionnelles ;
    -une copie du contrat de travail daté et signé par le demandeur et son futur employeur au Luxembourg ;
    -l'original du certificat délivré par l'Agence pour le développement de l'Emploi (ADEM) autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers ;
    -le cas échéant, un mandat.
    Mandat : Le ressortissant de pays tiers peut conférer mandat à une personne tierce (par exemple son futur employeur) l'autorisant à introduire la demande à sa place. Dans ce cas, le mandataire, à l'exception des conseils juridiques, doit justifier du mandat par une procuration d»ment datée et signée par le mandant, la signature devant nécessairement être précédée de la formule manuscrite "bon pour procuration".
    -Les documents doivent être joints sous forme d'un original ou d'une copie certifiée conforme (sauf pour le passeport et les diplômes où une copie simple suffit). En cas de doute sur l'authenticité d'un document, le ministre en charge de l'immigration pourra demander à ce que celui-ci soit authentifié par l'autorité locale compétente et légalisé par l'ambassade (ou à ce qu'il y soit apposé l'apostille de la Haye).

    -Si les documents ne sont pas rédigés dans les langues allemande, française ou anglaise, une traduction conforme par un traducteur assermenté doit être jointe.

    -Seules les demandes complètes seront traitées. Les demandes incomplètes seront retournées au requérant.
    Le délai de réponse du ministère des Affaires étrangères et européennes est en principe de 4 mois maximum. En cas d'absence de réponse dans ce délai, le requérant peut considérer sa demande comme rejetée.

    En cas d'accord, le ressortissant de pays tiers obtient une "autorisation de séjour temporaire", envoyée par voie postale. Cette autorisation de séjour temporaire sera valide pendant une durée de 90 jours. Pendant ce temps, le ressortissant de pays tiers doit :

    soit solliciter le visa d'entrée dans l'Espace Schengen, s'il est soumis à l'obligation de visa ;
    soit, s'il n'est pas soumis à l'obligation de visa, entrer sur le territoire luxembourgeois et faire une déclaration d?arrivée auprès de l'administration communale de son lieu de résidence.
    Après son entrée au Luxembourg, le ressortissant de pays tiers doit faire les démarches afin d?obtenir un titre de séjour.

    Passeport et visa
    S'il n'est pas soumis à une obligation de visa, le ressortissant de pays tiers peut entrer au Luxembourg muni de son autorisation de séjour et de son passeport valide.

    Si le ressortissant de pays tiers est soumis à l'obligation de visa, il doit, muni de son autorisation de séjour, introduire avant son voyage et depuis son pays d'origine, une demande de visa de type D auprès :

    de la représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg dans son pays d'origine ;
    ou, à défaut, de l'ambassade ou du consulat du pays de l'Espace Schengen qui y représente le Luxembourg en matière de délivrance de visa de longue durée (ambassade ou consulat belge uniquement).
    Le visa, d'une validité maximale de 3 mois, est apposé dans son passeport sous forme de vignette.

    Si le passeport du requérant expire dans moins de 6 mois, il est conseillé d'en demander le renouvellement avant l'entrée sur le territoire luxembourgeois.
    Si le ressortissant de pays tiers dispose d'une carte de séjour de membre de famille d'un citoyen de l'Union ou d'un titre de séjour en cours de validité délivré par un autre Etat membre de l'UE, le visa n'est pas requis. Le ressortissant de pays tiers doit toutefois disposer de l'autorisation de séjour temporaire.
  • 2E ÉTAPE : APRÈS L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Déclaration d'arrivée
    Lors de son entrée sur le territoire, le ressortissant de pays tiers doit se munir d'un titre de voyage valable (passeport et visa, le cas échéant), ainsi que de son autorisation de séjour temporaire.

    Dans les 3 jours de son arrivée au Luxembourg, il doit effectuer une déclaration d'arrivée auprès de sa nouvelle commune de résidence en présentant notamment :

    un titre de voyage valable (passeport et, le cas échéant, visa ou carte de séjour ou titre de séjour délivré par un autre Etat membre de l'UE) ;
    l'original de l'autorisation de séjour temporaire ;
    le cas échéant, un justificatif de domicile (ex. : contrat de bail, facture d'électricité, etc.).
    Le déclarant reçoit alors une copie de sa déclaration d'arrivée en guise de récépissé.

    La copie de la déclaration d'arrivée accompagnée de l'autorisation de séjour vaut à la fois autorisation de travail et autorisation de séjour, jusqu'à la délivrance d'un titre de séjour.



    ... BACK



  • Luxembourg: Secteurs qui recrutent, procédures...


    Les secteurs qui recrutent

    Luxembourg enregistre une baisse du rythme général de croissance du marché du travail, certains secteurs continuent à manquer de main-d'oeuvre.
    Les profils spécialisés dans la comptabilité, le développement informatique ou le secrétariat possèdent plus de chance de trouver un emploi. Des secteurs généralement touchés par des inadéquations entre l'offre et la demande.


    Parmi les secteurs les plus touchés par ce phénomène figure la construction, dont les annonces peinent à trouver preneur.
    Les profils recherchés sont très divers, notamment les maçons, les charpentiers, les techniciens en chauffage et plomberie, les opérateurs de machines, les peintres, les plâtriers et les carreleurs .

    La même chose dans le secteur logistique et de l'industrie où les recherches ciblent avant tout les ouvriers de production, les conducteurs de chariots élévateurs, les soudeurs, les électromécaniciens, les chauffeurs et les magasiniers.

    Le secteur médical se trouve également à la peine. Mis en avant par la pandémie, le manque de personnel est devenu une priorité politique.

    Recrutement d'un salarié hautement qualifié
    Pour répondre aux conditions de hautes qualifications, il faut :
    -présenter un contrat de travail d?une durée égale ou supérieure à un an pour en emploi hautement qualifié ;
    se voir proposer une rémunération :
    au moins équivalente à 1,5 fois le salaire brut moyen luxembourgeois (78.336 euros en 2019) ou ;
    au moins équivalente à 1,2 fois le salaire annuel brut moyen luxembourgeois (62.668,80 euros en 2019) pour les emplois dans les professions suivantes, pour lesquelles un besoin particulier de travailleurs ressortissants de pays tiers est constaté par le gouvernement :
    -mathématiciens, actuaires et statisticiens ;
    -analystes de systèmes ;
    -concepteurs de logiciels ;
    -concepteurs de sites Internet et de multimédia ;
    -programmeurs d?applications ;
    -concepteurs et analystes de logiciels, --concepteurs de multimédia non classés ailleurs ;
    -spécialistes des bases de données ;
    -administrateurs de systèmes ;
    -spécialistes des réseaux d?ordinateurs ;
    -spécialistes des bases de données et des réseaux d?ordinateurs non classés ailleurs ;


    L'employeur qui, après avoir déclaré un poste vacant auprès de l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM), ne se voit pas proposer dans un délai de 3 semaines de candidat qui convienne sur le marché du travail local, peut demander au Directeur de l'ADEM un certificat lui permettant de conclure un contrat de travail avec un ressortissant d'un pays tiers.
  • Personnes concernées

    Une autorisation de séjour, puis un titre de séjour sont nécessaires pour tout ressortissant de pays tiers (c'est-à-dire d'un pays qui n'est ni membre de l'Union européenne (UE), ni considéré comme assimilé aux Etats membres de l'UE, Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse),
    qui :

    -soit réside à l'étranger et souhaite établir sa résidence au Luxembourg et y travailler en tant que salarié ;
    -soit réside déjà légalement au Luxembourg sans y avoir travaillé et souhaite y travailler en tant que salarié ;
    soit réside et travaille déjà légalement au Luxembourg mais souhaite travailler dans un secteur ou une profession pour lesquels il n'est pas encore autorisé.

    La demande d'autorisation de séjour doit être introduite par le salarié. Il peut toutefois mandater une tierce personne, par exemple l'employeur, pour effectuer les démarches nécessaires.


    Le ressortissant de pays tiers qui dispose d'un titre de séjour en cours de validité en tant que travailleur salarié au Luxembourg et qui, selon le cas et le titre de séjour obtenu, change de secteur ou de profession tant que ledit titre de séjour est toujours valable, ne nécessite pas de nouvelle autorisation de séjour pour continuer à exercer une activité professionnelle.

    A noter que le ressortissant de pays tiers qui est membre de famille d'un citoyen de l'UE (ou d'un pays assimilé) résidant au Luxembourg n'a pas besoin d'une autorisation spécifique pour exercer une activité rémunérée.
  • Conditions préalables
    Le ressortissant de pays tiers doit au préalable :

    -Etre en possession d'un passeport en cours de validité ;
    -vérifier s'il est soumis à l'obligation de visa pour entrer dans l'Espace Schengen ;
    détenir l'original du certificat délivré par l'ADEM autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers.
    Démarches préalables
    Tout employeur doit, avant d'envisager l'embauche d'un travailleur salarié, faire une déclaration de poste vacant à l'ADEM. Cette déclaration permet à l'ADEM de vérifier si des demandeurs d'emploi appropriés bénéficiant d'un droit prioritaire à l'embauche sont disponibles sur le marché de l'emploi national ou européen.

    Si l'offre d'emploi ne peut pas être satisfaite par les personnes inscrites auprès de l'ADEM, l'employeur est autorisé, après un délai de 3 semaines et sous certaines conditions, à embaucher une personne de son choix et notamment un ressortissant de pays tiers.

    A cette fin, l'employeur fera la demande, sur papier libre, au Directeur de l'ADEM de lui établir un certificat autorisant à recruter un ressortissant de pays tiers.

    Il doit alors signer un contrat de travail daté avec le futur salarié. La date d'effet du contrat pourra mentionner "dès obtention de l'autorisation de séjour pour travailleur salarié / autorisation de travail".

    -L'employeur doit remettre l'original du certificat au salarié ressortissant de pays tiers, qui devra le joindre à sa demande d'autorisation de séjour.

    -L'employeur embauchant un salarié ressortissant de pays tiers doit :

    -solliciter la présentation de l'autorisation / titre de séjour du salarié avant le début de la prestation de travail ;
    -demander la délivrance d'une copie de l'autorisation / titre de séjour du salarié, qu'il devra conserver pendant toute la durée de la période d'emploi ;
    -notifier le début de la période d'emploi au MAE dans un délai de 3 jours ouvrables à compter du 1er jour de travail.
    -L'employeur doit notifier le début de la période d'emploi à la Direction de l'immigration de manière écrite (courrier, email ou fax) en indiquant :

    -l'identité du travailleur ainsi que son numéro d'identification national (matricule à 13 chiffres) ;
    -la date de début de l'emploi ;
    -l'identité de l'employeur effectif.
    -L'employeur qui a occupé un ou plusieurs ressortissants détachés de pays tiers en séjour irrégulier s'expose à des sanctions administrative et pénale.

    Modalités pratiques

    1RE ÉTAPE : AVANT L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Demande d'autorisation de séjour
    Le futur salarié ressortissant d'un pays tiers doit adresser une demande d'autorisation de séjour temporaire (sur papier libre) depuis son pays d'origine :

    à la Direction de l'immigration du ministère des Affaires étrangères et européennes ; ou
    à une représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg, respectivement à une mission diplomatique ou consulaire représentant le Luxembourg.
    Sauf cas exceptionnels (ex. : ressortissant de pays tiers disposant déjà d'un titre de séjour au Luxembourg), la demande doit être introduite et accordée avant l'entrée sur le territoire. Une demande introduite sur le territoire est déclarée irrecevable.

    -La demande d'autorisation de séjour temporaire doit préciser l'identité du demandeur (nom, prénoms et adresse exacte) et être accompagnée des documents et informations suivants :

    -une copie de l'intégralité du passeport en cours de validité ;
    -un extrait de casier judiciaire ou un affidavit (déclaration sous serment) établi dans son pays de résidence ;
    -un curriculum vitae ;
    -une copie des diplômes ou des qualifications professionnelles ;
    -une copie du contrat de travail daté et signé par le demandeur et son futur employeur au Luxembourg ;
    -l'original du certificat délivré par l'Agence pour le développement de l'Emploi (ADEM) autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers ;
    -le cas échéant, un mandat.
    Mandat : Le ressortissant de pays tiers peut conférer mandat à une personne tierce (par exemple son futur employeur) l'autorisant à introduire la demande à sa place. Dans ce cas, le mandataire, à l'exception des conseils juridiques, doit justifier du mandat par une procuration d»ment datée et signée par le mandant, la signature devant nécessairement être précédée de la formule manuscrite "bon pour procuration".
    -Les documents doivent être joints sous forme d'un original ou d'une copie certifiée conforme (sauf pour le passeport et les diplômes où une copie simple suffit). En cas de doute sur l'authenticité d'un document, le ministre en charge de l'immigration pourra demander à ce que celui-ci soit authentifié par l'autorité locale compétente et légalisé par l'ambassade (ou à ce qu'il y soit apposé l'apostille de la Haye).

    -Si les documents ne sont pas rédigés dans les langues allemande, française ou anglaise, une traduction conforme par un traducteur assermenté doit être jointe.

    -Seules les demandes complètes seront traitées. Les demandes incomplètes seront retournées au requérant.
    Le délai de réponse du ministère des Affaires étrangères et européennes est en principe de 4 mois maximum. En cas d'absence de réponse dans ce délai, le requérant peut considérer sa demande comme rejetée.

    En cas d'accord, le ressortissant de pays tiers obtient une "autorisation de séjour temporaire", envoyée par voie postale. Cette autorisation de séjour temporaire sera valide pendant une durée de 90 jours. Pendant ce temps, le ressortissant de pays tiers doit :

    soit solliciter le visa d'entrée dans l'Espace Schengen, s'il est soumis à l'obligation de visa ;
    soit, s'il n'est pas soumis à l'obligation de visa, entrer sur le territoire luxembourgeois et faire une déclaration d?arrivée auprès de l'administration communale de son lieu de résidence.
    Après son entrée au Luxembourg, le ressortissant de pays tiers doit faire les démarches afin d?obtenir un titre de séjour.

    Passeport et visa
    S'il n'est pas soumis à une obligation de visa, le ressortissant de pays tiers peut entrer au Luxembourg muni de son autorisation de séjour et de son passeport valide.

    Si le ressortissant de pays tiers est soumis à l'obligation de visa, il doit, muni de son autorisation de séjour, introduire avant son voyage et depuis son pays d'origine, une demande de visa de type D auprès :

    de la représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg dans son pays d'origine ;
    ou, à défaut, de l'ambassade ou du consulat du pays de l'Espace Schengen qui y représente le Luxembourg en matière de délivrance de visa de longue durée (ambassade ou consulat belge uniquement).
    Le visa, d'une validité maximale de 3 mois, est apposé dans son passeport sous forme de vignette.

    Si le passeport du requérant expire dans moins de 6 mois, il est conseillé d'en demander le renouvellement avant l'entrée sur le territoire luxembourgeois.
    Si le ressortissant de pays tiers dispose d'une carte de séjour de membre de famille d'un citoyen de l'Union ou d'un titre de séjour en cours de validité délivré par un autre Etat membre de l'UE, le visa n'est pas requis. Le ressortissant de pays tiers doit toutefois disposer de l'autorisation de séjour temporaire.
  • 2E ÉTAPE : APRÈS L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Déclaration d'arrivée
    Lors de son entrée sur le territoire, le ressortissant de pays tiers doit se munir d'un titre de voyage valable (passeport et visa, le cas échéant), ainsi que de son autorisation de séjour temporaire.

    Dans les 3 jours de son arrivée au Luxembourg, il doit effectuer une déclaration d'arrivée auprès de sa nouvelle commune de résidence en présentant notamment :

    un titre de voyage valable (passeport et, le cas échéant, visa ou carte de séjour ou titre de séjour délivré par un autre Etat membre de l'UE) ;
    l'original de l'autorisation de séjour temporaire ;
    le cas échéant, un justificatif de domicile (ex. : contrat de bail, facture d'électricité, etc.).
    Le déclarant reçoit alors une copie de sa déclaration d'arrivée en guise de récépissé.

    La copie de la déclaration d'arrivée accompagnée de l'autorisation de séjour vaut à la fois autorisation de travail et autorisation de séjour, jusqu'à la délivrance d'un titre de séjour.



    ... BACK



  • Luxembourg: Secteurs qui recrutent, procédures...


    Les secteurs qui recrutent

    Luxembourg enregistre une baisse du rythme général de croissance du marché du travail, certains secteurs continuent à manquer de main-d'oeuvre.
    Les profils spécialisés dans la comptabilité, le développement informatique ou le secrétariat possèdent plus de chance de trouver un emploi. Des secteurs généralement touchés par des inadéquations entre l'offre et la demande.


    Parmi les secteurs les plus touchés par ce phénomène figure la construction, dont les annonces peinent à trouver preneur.
    Les profils recherchés sont très divers, notamment les maçons, les charpentiers, les techniciens en chauffage et plomberie, les opérateurs de machines, les peintres, les plâtriers et les carreleurs .

    La même chose dans le secteur logistique et de l'industrie où les recherches ciblent avant tout les ouvriers de production, les conducteurs de chariots élévateurs, les soudeurs, les électromécaniciens, les chauffeurs et les magasiniers.

    Le secteur médical se trouve également à la peine. Mis en avant par la pandémie, le manque de personnel est devenu une priorité politique.

    Recrutement d'un salarié hautement qualifié
    Pour répondre aux conditions de hautes qualifications, il faut :
    -présenter un contrat de travail d?une durée égale ou supérieure à un an pour en emploi hautement qualifié ;
    se voir proposer une rémunération :
    au moins équivalente à 1,5 fois le salaire brut moyen luxembourgeois (78.336 euros en 2019) ou ;
    au moins équivalente à 1,2 fois le salaire annuel brut moyen luxembourgeois (62.668,80 euros en 2019) pour les emplois dans les professions suivantes, pour lesquelles un besoin particulier de travailleurs ressortissants de pays tiers est constaté par le gouvernement :
    -mathématiciens, actuaires et statisticiens ;
    -analystes de systèmes ;
    -concepteurs de logiciels ;
    -concepteurs de sites Internet et de multimédia ;
    -programmeurs d?applications ;
    -concepteurs et analystes de logiciels, --concepteurs de multimédia non classés ailleurs ;
    -spécialistes des bases de données ;
    -administrateurs de systèmes ;
    -spécialistes des réseaux d?ordinateurs ;
    -spécialistes des bases de données et des réseaux d?ordinateurs non classés ailleurs ;


    L'employeur qui, après avoir déclaré un poste vacant auprès de l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM), ne se voit pas proposer dans un délai de 3 semaines de candidat qui convienne sur le marché du travail local, peut demander au Directeur de l'ADEM un certificat lui permettant de conclure un contrat de travail avec un ressortissant d'un pays tiers.
  • Personnes concernées

    Une autorisation de séjour, puis un titre de séjour sont nécessaires pour tout ressortissant de pays tiers (c'est-à-dire d'un pays qui n'est ni membre de l'Union européenne (UE), ni considéré comme assimilé aux Etats membres de l'UE, Islande, Norvège, Liechtenstein et Suisse),
    qui :

    -soit réside à l'étranger et souhaite établir sa résidence au Luxembourg et y travailler en tant que salarié ;
    -soit réside déjà légalement au Luxembourg sans y avoir travaillé et souhaite y travailler en tant que salarié ;
    soit réside et travaille déjà légalement au Luxembourg mais souhaite travailler dans un secteur ou une profession pour lesquels il n'est pas encore autorisé.

    La demande d'autorisation de séjour doit être introduite par le salarié. Il peut toutefois mandater une tierce personne, par exemple l'employeur, pour effectuer les démarches nécessaires.


    Le ressortissant de pays tiers qui dispose d'un titre de séjour en cours de validité en tant que travailleur salarié au Luxembourg et qui, selon le cas et le titre de séjour obtenu, change de secteur ou de profession tant que ledit titre de séjour est toujours valable, ne nécessite pas de nouvelle autorisation de séjour pour continuer à exercer une activité professionnelle.

    A noter que le ressortissant de pays tiers qui est membre de famille d'un citoyen de l'UE (ou d'un pays assimilé) résidant au Luxembourg n'a pas besoin d'une autorisation spécifique pour exercer une activité rémunérée.
  • Conditions préalables
    Le ressortissant de pays tiers doit au préalable :

    -Etre en possession d'un passeport en cours de validité ;
    -vérifier s'il est soumis à l'obligation de visa pour entrer dans l'Espace Schengen ;
    détenir l'original du certificat délivré par l'ADEM autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers.
    Démarches préalables
    Tout employeur doit, avant d'envisager l'embauche d'un travailleur salarié, faire une déclaration de poste vacant à l'ADEM. Cette déclaration permet à l'ADEM de vérifier si des demandeurs d'emploi appropriés bénéficiant d'un droit prioritaire à l'embauche sont disponibles sur le marché de l'emploi national ou européen.

    Si l'offre d'emploi ne peut pas être satisfaite par les personnes inscrites auprès de l'ADEM, l'employeur est autorisé, après un délai de 3 semaines et sous certaines conditions, à embaucher une personne de son choix et notamment un ressortissant de pays tiers.

    A cette fin, l'employeur fera la demande, sur papier libre, au Directeur de l'ADEM de lui établir un certificat autorisant à recruter un ressortissant de pays tiers.

    Il doit alors signer un contrat de travail daté avec le futur salarié. La date d'effet du contrat pourra mentionner "dès obtention de l'autorisation de séjour pour travailleur salarié / autorisation de travail".

    -L'employeur doit remettre l'original du certificat au salarié ressortissant de pays tiers, qui devra le joindre à sa demande d'autorisation de séjour.

    -L'employeur embauchant un salarié ressortissant de pays tiers doit :

    -solliciter la présentation de l'autorisation / titre de séjour du salarié avant le début de la prestation de travail ;
    -demander la délivrance d'une copie de l'autorisation / titre de séjour du salarié, qu'il devra conserver pendant toute la durée de la période d'emploi ;
    -notifier le début de la période d'emploi au MAE dans un délai de 3 jours ouvrables à compter du 1er jour de travail.
    -L'employeur doit notifier le début de la période d'emploi à la Direction de l'immigration de manière écrite (courrier, email ou fax) en indiquant :

    -l'identité du travailleur ainsi que son numéro d'identification national (matricule à 13 chiffres) ;
    -la date de début de l'emploi ;
    -l'identité de l'employeur effectif.
    -L'employeur qui a occupé un ou plusieurs ressortissants détachés de pays tiers en séjour irrégulier s'expose à des sanctions administrative et pénale.

    Modalités pratiques

    1RE ÉTAPE : AVANT L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Demande d'autorisation de séjour
    Le futur salarié ressortissant d'un pays tiers doit adresser une demande d'autorisation de séjour temporaire (sur papier libre) depuis son pays d'origine :

    à la Direction de l'immigration du ministère des Affaires étrangères et européennes ; ou
    à une représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg, respectivement à une mission diplomatique ou consulaire représentant le Luxembourg.
    Sauf cas exceptionnels (ex. : ressortissant de pays tiers disposant déjà d'un titre de séjour au Luxembourg), la demande doit être introduite et accordée avant l'entrée sur le territoire. Une demande introduite sur le territoire est déclarée irrecevable.

    -La demande d'autorisation de séjour temporaire doit préciser l'identité du demandeur (nom, prénoms et adresse exacte) et être accompagnée des documents et informations suivants :

    -une copie de l'intégralité du passeport en cours de validité ;
    -un extrait de casier judiciaire ou un affidavit (déclaration sous serment) établi dans son pays de résidence ;
    -un curriculum vitae ;
    -une copie des diplômes ou des qualifications professionnelles ;
    -une copie du contrat de travail daté et signé par le demandeur et son futur employeur au Luxembourg ;
    -l'original du certificat délivré par l'Agence pour le développement de l'Emploi (ADEM) autorisant l'employeur à embaucher un ressortissant de pays tiers ;
    -le cas échéant, un mandat.
    Mandat : Le ressortissant de pays tiers peut conférer mandat à une personne tierce (par exemple son futur employeur) l'autorisant à introduire la demande à sa place. Dans ce cas, le mandataire, à l'exception des conseils juridiques, doit justifier du mandat par une procuration d»ment datée et signée par le mandant, la signature devant nécessairement être précédée de la formule manuscrite "bon pour procuration".
    -Les documents doivent être joints sous forme d'un original ou d'une copie certifiée conforme (sauf pour le passeport et les diplômes où une copie simple suffit). En cas de doute sur l'authenticité d'un document, le ministre en charge de l'immigration pourra demander à ce que celui-ci soit authentifié par l'autorité locale compétente et légalisé par l'ambassade (ou à ce qu'il y soit apposé l'apostille de la Haye).

    -Si les documents ne sont pas rédigés dans les langues allemande, française ou anglaise, une traduction conforme par un traducteur assermenté doit être jointe.

    -Seules les demandes complètes seront traitées. Les demandes incomplètes seront retournées au requérant.
    Le délai de réponse du ministère des Affaires étrangères et européennes est en principe de 4 mois maximum. En cas d'absence de réponse dans ce délai, le requérant peut considérer sa demande comme rejetée.

    En cas d'accord, le ressortissant de pays tiers obtient une "autorisation de séjour temporaire", envoyée par voie postale. Cette autorisation de séjour temporaire sera valide pendant une durée de 90 jours. Pendant ce temps, le ressortissant de pays tiers doit :

    soit solliciter le visa d'entrée dans l'Espace Schengen, s'il est soumis à l'obligation de visa ;
    soit, s'il n'est pas soumis à l'obligation de visa, entrer sur le territoire luxembourgeois et faire une déclaration d?arrivée auprès de l'administration communale de son lieu de résidence.
    Après son entrée au Luxembourg, le ressortissant de pays tiers doit faire les démarches afin d?obtenir un titre de séjour.

    Passeport et visa
    S'il n'est pas soumis à une obligation de visa, le ressortissant de pays tiers peut entrer au Luxembourg muni de son autorisation de séjour et de son passeport valide.

    Si le ressortissant de pays tiers est soumis à l'obligation de visa, il doit, muni de son autorisation de séjour, introduire avant son voyage et depuis son pays d'origine, une demande de visa de type D auprès :

    de la représentation diplomatique ou consulaire du Luxembourg dans son pays d'origine ;
    ou, à défaut, de l'ambassade ou du consulat du pays de l'Espace Schengen qui y représente le Luxembourg en matière de délivrance de visa de longue durée (ambassade ou consulat belge uniquement).
    Le visa, d'une validité maximale de 3 mois, est apposé dans son passeport sous forme de vignette.

    Si le passeport du requérant expire dans moins de 6 mois, il est conseillé d'en demander le renouvellement avant l'entrée sur le territoire luxembourgeois.
    Si le ressortissant de pays tiers dispose d'une carte de séjour de membre de famille d'un citoyen de l'Union ou d'un titre de séjour en cours de validité délivré par un autre Etat membre de l'UE, le visa n'est pas requis. Le ressortissant de pays tiers doit toutefois disposer de l'autorisation de séjour temporaire.
  • 2E ÉTAPE : APRÈS L'ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE
    Déclaration d'arrivée
    Lors de son entrée sur le territoire, le ressortissant de pays tiers doit se munir d'un titre de voyage valable (passeport et visa, le cas échéant), ainsi que de son autorisation de séjour temporaire.

    Dans les 3 jours de son arrivée au Luxembourg, il doit effectuer une déclaration d'arrivée auprès de sa nouvelle commune de résidence en présentant notamment :

    un titre de voyage valable (passeport et, le cas échéant, visa ou carte de séjour ou titre de séjour délivré par un autre Etat membre de l'UE) ;
    l'original de l'autorisation de séjour temporaire ;
    le cas échéant, un justificatif de domicile (ex. : contrat de bail, facture d'électricité, etc.).
    Le déclarant reçoit alors une copie de sa déclaration d'arrivée en guise de récépissé.

    La copie de la déclaration d'arrivée accompagnée de l'autorisation de séjour vaut à la fois autorisation de travail et autorisation de séjour, jusqu'à la délivrance d'un titre de séjour.



    ... BACK



  •  PAGES [ la plus récente: 19 ] [ archives: 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1 - ]
    Powered by MMS - © 2019 EUROTEAM